• Antoine Bouthillier

Économiser en changeant vos thermos? Est-ce vraiment possible?

Une maison bien isolée et lumineuse à la fois : voilà une mission que peuvent remplir vos portes et fenêtres, si elles sont bien choisies et bien posées. Dans plusieurs cas, en rénovation, il est intéressant de conserver nos cadres de fenêtres actuels et privilégier le remplacement de thermos pour non seulement leur donner une plus grande durée de vie, mais en profiter pour optimiser vos choix de produits.


Les Québécois payent en moyenne 1460 $/an pour le chauffage de leur maison. Selon une étude réalisée par Écohabitation, sur cette somme, 417 $ sont directement imputables à la mauvaise isolation des portes et fenêtres, puis 407 $ aux fuites d'air du logement, lesquelles sont vraisemblablement causées pour un quart par la mauvaise étanchéité de ces produits de fenêtrage...


L'enjeu des produits de fenêtrage est donc multiple : il touche le confort visuel (éclairage intérieur) et thermique (température et sensation de froid devant la fenêtre) mais également la consommation d'énergie liée aux dépenses de chauffage et de climatisation, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre qui lui sont reliées.


Les apports solaires se décomposent en deux parties : les apports de chaleur et les apports de luminosité.


Dans une maison moyenne, les apports solaires par les fenêtres en hiver peuvent contribuer à diminuer les besoins en chauffage, et donc alléger les factures.





L'emplacement de ces fenêtres est extrêmement important pour bénéficier au maximum des gains solaires : les vitrages au sud sont à privilégier car cette orientation est optimale du point de vue énergétique. Il faut donc pousser au maximum le gain solaire (SHGC) sur les fenêtres à l'Ouest et au Sud afin d'optimiser la capture de chaleur en hiver. Les autres orientations sont déficitaires d'un point de vue thermique : elles font perdre plus de chaleur qu'elles n'en récoltent. L'idée est donc de poser des thermos avec le meilleur RE (Rendement énergétique) possible au Nord et à l'Est afin de créer une barrière thermique tout en ayant une belle visibilité.




La chaleur se transmet de trois façons : par convection, par conduction et par rayonnement (ou radiation).


La convection n'est autre qu'un déplacement de l’air qui se contracte à la surface d'une paroi plus froide. Elle a lieu sur les surfaces extérieures et intérieures des fenêtres. Les fuites d'air dues à une mauvaise étanchéité font également perdre de la chaleur sur ce principe.


La conduction a lieu entre les vitrages, et agit sur le même principe que la casserole posée sur la cuisinière électrique, la chaleur se transmet entre les molécules d'air qui sont en contact.


Enfin, le rayonnement transmet la chaleur sous forme d'infra-rouge. Les pertes par rayonnement sont responsables des 2/3 des déperditions calorifiques.

237 vues

DEMANDEZ UNE SOUMISSION

© 2020  Monsieur Thermo inc.